Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 19:58

Humilité clé de la non-violence :

 

"La non-violence provient de l'humilité. Qui suis-je pour oser imposer ma volonté aux autres? Qui suis-je? Rien, sinon un peu de poussière. Nous sommes tous un peu de poussière, mais de la poussière consciente, de la poussière capable de prendre conscience que nous sommes de l'infini, prenant conscience de lui-même.

Nous humains, nous sommes l'intelligence de l'infini, car l'infini est bête et ne devient intelligent qu'à travers un cerveau pensant, ressentant. L'infini est bête et n'a pas d'intelligence sauf s'il devient vivant.

Nous animons par notre conscience les atomes qui composent l'infini.

Pourtant, sans nous ou avec nous, il est composé des mêmes "morceaux". Cet objet que je touche en ce moment, est peut être constitué en partie de ce qui a pu être les atomes du corps de vos ancêtres mais, bien qu'ils soient présents dans leurs atomes, ils n'existent pas en tant que conscience puisqu'ils ne pensent plus, ne ressentent plus.

Lorsque vous mourrez, les atomes qui vous composent retourneront dans la moquette, l'herbe, l'air que d'autres respireront...Ils iront un peu partout, en fait n'importe où.

Cette prise de conscience que nous sommes de la poussière pour l’éternité, seulement vivante et consciente un petit espace de temps, doit nous rendre humble et respectueux devant la vie qui est si fragile.

Protéger la vie, ne jamais la combattre, est le devoir de tout être humain sur cette terre."

Extrait du discours du Maitraya au Congo le 14 décembre 2002

http://fr.rael.org/e107_plugins/vstore/showpic.php?id=18&cat=7

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 22:58
Transcendance de l'homme

~~La tragédie de l’homme, ce n’est pas d’être mortel, mais de devenir meurtrier. Pour le sage, la volonté de ne pas tuer devient plus forte que la volonté de ne pas mourir, la crainte de tuer prévaut sur la peur de mourir. La transcendance de l’homme, c’est cette possibilité de prendre le risque de mourir pour ne pas tuer, plutôt que de prendre le risque de tuer pour ne pas mourir.

Jean Marie Muller Dictionnaire de la non-violence page 223

Partager cet article

Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 23:09

 

 

 

 

 

Content de vendre nos avions de mort.... à un dictateur? C'est bien le moins que l'on puisse dire d'un homme qui à confirmé la condamnation à mort de 300 de ses opposants!

 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 20:22

 

Contre les couteaux des égorgeurs on répond par des bombardements… démocratiques. C'est barbarie contre barbarie. Par contre, personne au sol pour filmer nos exploits. Bfmtv n'est pas intéressée !?     

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 10:37

 


 

 

Celui du Dr Izzeldin Abuellaish

 

« Je ne te haïrai point  »
Un médecin de Gaza sur les chemins de la paix

 

Edité en 2011

 

http://www.laffont.fr/site/je_ne_hairai_point_&100&9782221122853.html

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 11:53

 

 

 ''Ce ne sont pas les vaincus qui devraient être pris en charge mais les vainqueurs, car ce sont eux qui devenus arrogants provoqueront les prochaines guerres.''

 

 

 

Romain Gary

 

 

 

(Entendu sur France Inter : Emission '' l'humeur vagabonde '')

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 11:18

 

 

 

 

 

1914 – 2014 : même combat, même connerie, on part montrer nos     " muscles " dans les Pays Baltes, froissé, vexé de voir la Russie récupérer , sans coup férir, son " Alsace Lorraine ". Pourtant, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes : n'est-ce pas un des principes de la déclaration de des droits de l'homme de 1789, même si l'idéal eut été une Crimée indépendante !? Cet esprit, belliqueux, revanchard, c'est Jaurès dont tout le monde se réclame qu'on assassine à nouveau.

 

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 21:28

 

            

        Autant de rendez-vous manqués. Ce devrait être l'occasion d'analyser les évènements qui ont conduit à cette catastrophe, de s'interroger : avons-nous eu une part de responsabilité dans le déclenchement du conflit, aurions nous pu l'éviter, comment? Au lieu de cela, on ne garde que la douleur, et pour l'exorciser, on porte aux nues les pauvres bougres qui ont payés les pots cassés, confortant ainsi un nationalisme archaïque.

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 08:57

  

            Paradoxe (!?). Le pays le plus puissant de la planète est aussi celui qui a le plus peur.

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:20

            Punir le régime de Bachar El Assad revient à effacer sa faute, de bourreau il devient victime. La meilleur solution est d'étaler les preuves (des vraies, pas des fabriquées) devant la communauté internationale. C'est le meilleur moyen d'affaiblir politiquement le régime de Bachard El Assad et de le rendre plus conciliant. Par ailleurs qui sont-ils ces procureurs donneurs de leçons, adeptes de la terreur nucléaire? N'ont-ils pas eux aussi employé des armes terrifiantes, tel le napalm ou l'agent orange. La violence se surajoute toujours avec la violence, n'en remettons pas une couche avec un nouveau tapis de bombes.

 

 

Publié dans La Croix du  9 septembre 2013 

 

LA CROIX 9-9-13 - 

Partager cet article

Repost0