Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 20:13


            Après la "conquête" de la lune, le prochain défi du génie humain ne sera pas d'explorer Vénus, Mars ou Jupiter, mais de se poser enfin correctement sur la terre, pour y faire un monde de paix et d'harmonie.

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:42

         
 
              On porte le voile ou la burka de la même manière que l'on ne voudrait pour rien au monde se mettre nu sur une plage naturiste. C'est un ensemble de croyances, cultures, conditionnements, intimement liés avec lequel chacun(e) se fait sa notion du bien du mal, du. Contraindriez-vous une personne à se mettre nue ou une bonne soeur à sortir de son couvent? Vous iriez à l'encontre de l'effet désiré. Il faut laisser à chaque personne la liberté de son évolution personnelle. Et bien malin qui pourrait différencier dans notre pays les personnes obligées de porter la burka et celles qui s'y obligent.

            Bien heureusement nous sommes dans un pays qui se réfèrent aux Droits de l'Homme, où donc toutes les tenues doivent être acceptées. A moins que des politiciens, médiocres, qui n'ont d'autres ressources que d'agiter la peur des uns envers les autres pour se faire remarquer, s'en mêlent.

            Par contre nous sommes en droit, à titre de réciprocité de demander que les occidentales, ne soient pas obligées de porter le voile dans les pays musulmans, même qu'elles puissent y porter les tenues qui leur plaisent, y compris la mini jupe. Pour les plages naturistes, on attendra un peu!.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:16

    On a le droit de ne pas aimer les noirs, les arabes, les juifs, les raëliens les scientologues mais on n'a pas le droit de dire des choses fausses sur eux, ou de propager des rumeurs infondées. A l'heure où l'enrichissement personnel des scientologues n'est pas prouvé, (en tout cas pas plus qu'au Vatican, il me semble), et où l'on s'acharne sur eux, qui se lèvera pour prendre leurs défenses. C'est leur liberté de croire aux bienfaits de l'électromètre, comme d'autres croient aux vertus de l'eucharistie, (ce peut être parfois les mêmes), de vénérer Ron Hubbard plutôt que Jésus.ou les deux à la fois. C'est la liberté pour chacun, de choisir les règles pour soutenir financièrement leurs églises et leurs éventuels "permanents", dans le cadre du respect des lois de la république. Ceci dit, il y a des déçus partout et il n'y a pas d'organisation parfaite. Nul n'est à l'abri d'une erreur, d'un manquement, mais si on dissolvait chaque fois l'association concernée, leur nombre serait singulièrement réduit à commencer par les partis politiques.

Et demain a qui le tour? Quand quelqu'un dérange, on trouve toujours de bonnes raisons pour le faire taire. Défendre la liberté des scientologues, c'est défendre ses propres libertés!

 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:12

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:09

            Il est bien temps de dire du bien de Michael Jackson, il est mort! Les médias qui ont fait leur miel de ses déboires judiciaires lui font maintenant des articles dithyrambiques, business oblige. Merci à tous ses fans qui lui sont restés fidèles et lui ont rendu un vibrant hommage.

Partager cet article

Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 22:32


Suite à un article de l'hebdo " La Vie " : La Scientologie procès d'escrocs? Un commentaire pertinent  signé Bavard bavard de Paris  a été déposé le 27/05/2009 sur leur site

 

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1262-scientologie-proces-descrocs/retour/11/hash/aec5b5c154.html

 

Le voici :

 

Je m’excuse de la comparaison, mais l'ambiance que répand la campagne contre l'église de scientologie entre bel et bien dans la grande tradition des persécutions qui ont jalonné notre histoire : les Romains persécuteurs des Chrétiens, les luttes engagée par l’Eglise contre les minorités spirituelles dites hérétiques à commencer par les Protestants. Tous ces mouvements en leur temps taxés de secte. Et, sujet douloureux que l’on m’accusera de comparer, la vague d’antisémitisme de la première partie du XXe siècle.
Si l’on ose dire maintenant qu’il n’y a pas de problème de secte, les anti-sectes vocifèrent, gesticulent, et jettent des anathèmes.


Le front anti-secte n’est ni à gauche, ni à droite, il est partout. De la gauche à la droite, comme l’était le mouvement antisémite. Ils hurlaient au scandale si quelqu’un avait l’audace de dire qu’il n’y avait pas de « question juive » ! Si quelqu’un disait qu’il n’y avait pas de problème avec les Juifs, c’était un traître, ou un Juif lui-même. Ou l’on était avec ceux qui distillaient la haine, ou contre eux. Et ça, c’est la caractéristique même du totalitarisme.

Ces derniers temps, celui qui n’est pas contre les sectes est soupçonné d’être complice, ou même membre d’une secte. Au risque d’être accusé de sympathie pour les sectes, on doit prouver qu’on est bien contre. Et tout cela, au nom de la France. Car, il est interdit selon l'ex-patron de la Milivude de suspecter la France d’être intolérante et de dire qu'elle ne respecte pas la liberté de religion et les droits de l'homme. En l'affirmant les sectes démontrent qu'elles n'aiment par leur pays, leur patrie. Et voilà ! Les sectes sont des traîtres à la France ! Ça rappelle quand même de vieux souvenirs.
Et puis, c’est comme dire que la France de Pétain respectait les droits de l’homme, puisque les Juifs n’étaient pas des hommes selon la définition des nazis. Mais qui en France aurait osé défendre les Juifs dans les années 40 ? Il faut du courage pour ne pas hurler avec les loups.

On va m’accuser d’utiliser la douleur de la Shoa pour défendre les « sectes ». 
La Shoa, maintenant que tout est fini, on l’appelle comme ça, mais à l’époque ? C’était la Question Juive, avec un commissariat spécial pour régler ce « problème », un commissariat mis en place par l’Etat Français. Qui, à l’époque, eut cru qu’il n’y avait pas de problème juif ? Même les moins antisémites concevaient qu’il y avait un problème juif. Qui aurait pu admettre à l’époque que quelqu’un dise « Il n’y a pas de problème juif ?

Mais comme disait Sartre, il n’y a jamais eu de question juive, mais la question de l’antisémitisme. Le problème n’était pas le Juif mais l’antisémite dont toute l’identité était basée sur sa haine du juif. Et c’était aussi son fond de commerce, sa raison d’être. Sans le Juif, l’antisémite n’est rien. Il tire sa force de ce à quoi il s’oppose.
Et je suis désolé de la comparaison, mais il en est de même pour les antisectes. Même haine, même personnalité, même dévouement à une cause d’exclusion et de haine, même affirmation mensongère de servir la France. Je veux rappeler que des gens comme René Bousquet, Louis Darquier de Pellepoix étaient des hommes qui en leur temps semblaient tout à fait acceptables, mais ils furent responsables de la déportation des Juifs de France.

Et les Français, dans leur majorité, étaient d’accord, saturés de propagande antisémite. Il suffit de montrer des gens du doigt et d’en faire des boucs émissaires, et le brave peuple suit… « Il n’y a pas de fumée sans feu. » disent-ils, tout à leur plaisir d’être conforme, de ne pas faire partie d’une minorité stigmatisée. « Ils ont bien dû faire quelque chose si on les attaque comme ça ! »…
L’histoire se répète même si l’on s’obstine à dire « ça n’est pas pareil ». 
La justification est que celui auquel on veut enlever ses droits ne les mérite pas. Tout comme les membres du mouvement Falun Gong en Chine, martyrisés. Et nous sommes allés à Pékin dans un pays dirigé par les pires des totalitaires, comme nous avons été à Berlin en 1935.

A quand le "commissariat à la question des sectes" mais peut-être existe-t-il déjà : la Milivude.


 

 

Partager cet article

Repost0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 22:13

Texte et vidéos du CICNS (Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualité)

Quelle est la réalité derrière les prétendus suicides collectifs ? Pourquoi le gouvernement soutient-il des associations dont le but est de détruire les nouvelles expressions de la spiritualité ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Un voile levé sur une campagne antisectes qui a fait des centaines de victimes depuis 25 ans.

PARTIE 1 : http://www.dailymotion.com/related/x4xoni/video/x3ka7r_partie-1-120-minutes-pour-la-libert_politics?hmz=74616272656c61746564

PARTIE 2 : http://www.dailymotion.com/related/x3ka7r/video/x3ks3v_partie-2-120-minutes-pour-la-libert_politics?hmz=74616272656c61746564


Partager cet article

Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 18:52

Panser les blessures
        Commémorer l’abolition de l’esclavage n’est pas suffisant
!
L’esclavagisme doit etre reconnu crime contre l’humanité.

Préparer l'avenir
         Les Raëliens lancent la campagne : « Retour à Kama, migration volontaire». ("Kama" est le nom originel du continent africain.)




Partager cet article

Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 05:06

La politique de la chaise vide à la conférence sur le racisme à Genève n'était certainement pas la meilleure solution. Boycotter un interlocuteur, c'est marquer son mépris à son encontre et l'inciter à radicaliser son discours. C'est aussi se priver de dénoncer en direct ses possibles outrances. Quand même, j'aurais bien aimé entendre Israël répliquer publiquement à l'accusation de " régime raciste le plus cruel et le plus répressif". Il me semble que faute de pouvoir faire apparaître le gouvernement israëlien blanc comme neige, on ait choisi de noircir Mahmoud Ahmadinejad. Le raciste, c'est toujours l'autre!



Partager cet article

Repost0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 23:05


Barak Obama a osé le faire : proposer un monde entièrement dénucléarisé. Il faut répondre "oui" d'urgence Mr le Président. La possession de telles armes est en soi un crime contre l'humanité car il suffit d'un rien, d'une erreur humaine, d'une réaction paranoïaque d'un chef d'état pour déclencher l'irréparable. Et leur prolifération continue inexorablement, leur technologie se banalise, se vulgarise, et ce n'est pas en disant : "faites ce que je dis pas ce que je fais" que les détenteurs des plus gros stocks d'armes nucléaires vont être entendus. Autre danger la miniaturisation de ces armes, le désespoir peut conduire à toutes les folies et certains insurgés extrémistes pourront être tenter d'utiliser cette arme comme une vulgaire kalachnikov. Bref nous allons droit dans le mur. Mais le président du pays le plus puissant du monde, lance un appel à plus de raison, plus de sagesse, cette occasion ne se renouvellera peut être plus, prenons le au mot, répondez à son appel pour engager concrètement des négociations. Même si vous êtes seul à répondre, n'oubliez pas que ce qui vient de France est bien accueilli dans le monde. Si nous "baissions la garde", qui envahirait la France? Les allemands? Les russes de l'ex URSS!? Ou nos adversaires d'avant-hier : les anglais ?! Le monde a évolué, personne ne le permettrait, et les destins de tous les habitants de ce village planétaire sont indissociablement liés.Vous êtes l'homme des défis, celui-ci est superbe à relever. Si Jacques Chirac, malgré tout, reste dans le souvenir des français comme le président qui à dit non à la guerre d'Irak, vous resterez celui qui à dit oui à Obama, non pas pour les renforts en Afghanistan, mais pour l'amorce d'un processus historique de dénucléarisation de la planète. Barack Hussein Obama, comme Martin Luther King par le passé, a un rêve, donnons-lui corps. Yes we can!

 

                                                                          

 

Partager cet article

Repost0